Vision du community manager par la génération Y

Community Manager, est-ce le métier auquel je me destine ? Il est encore trop tôt pour y répondre mais en attendant, voyons de plus prêt en quoi consiste le métier de community manager. Vous devez sûrement vous demander pourquoi je fais cet article alors qu’il en existe au moins plus d’une centaine sur internet. C’est tout bête : tout simplement pour valoriser ce métier souvent dénigré par les étudiants en école de commerce (section marketing/communication/publicité).

Etant étudiante, j’entends souvent mes camarades me dire : "Pfffff, un stage en tant que Community Manager, c’est de la rigolade : rester toute la journée devant Facebook et Twitter. Trop "EASY" !" ou encore "Ah non, je veux pas faire un stage de community management, je vais trop me faire chier…".

norman faux

Je le confesse, j’ai pensé exactement la même chose, il y a 3 ans avant que je découvre la vérité : j’adore ce métier !!!

Malgré les apparences, ce métier n’est pas si simple que cela, car être un bon community manager c’est toucher à tout et avoir un bon sens du relationnel.

Règle d’or n°1 : Tourner son clavier 7 fois avant de cliquer sur "Envoyer". Eh oui, une chose essentiel que j’ai appris : pour être un communiquant crédible, il ne suffit plus d’avoir une belle apparence et manier les mots avec sagesse à l’oral. Il faut également savoir écrire : alors prenez un Bled et révisez votre grammaire, conjugaison et orthographe !

Règle d’or n°2 : Ne jamais prendre le compte professionnel pour un compte personnel et cela peu importe la stratégie de communication (ton). Même s’il y a un internaute qui vous tape sur le système sur les profils de l’entreprise, il est hors de question de répondre avec ses comptes de façon agressive ou insultante. L’idéal est de calmer le jeu en jouant la carte du modérateur qui a pris en compte la remarque.

Règle d’or n°3 : Essayer d’être à jour dans ses informations. Il est important de rester en veille constante. En effet, si le community manager ne connait pas l’univers dans lequel il évolue : marché, tendances, secteur d’activité, technologies, il ne sera pas apte à répondre aux attentes de sa communauté. C’est pourquoi il doit mettre en place une veille approfondie sur chacun de ses items. Mais pas que, il est également nécessaire de travailler sa e-réputation : surveiller ce qui se dit sur la marque ou l’entreprise… et sur soi-même !

Règle d’or n°4 : Préparer une vraie stratégie et ne pas se lancer sur le front sans armes. Il est vrai que certaines personnes pensent que le métier de community manager est aisé. Mais avant de se lancer tête baissée sur les médias sociaux, il est absolument nécessaire de préparer une stratégie social media, définir ses objectifs, moyens de communication, messages et animation de la communauté…

Règle d’or n°5 : Analyser les retombées. Eh oui ! C’est un point essentiel d’où l’importance de faire un reporting quotidien afin d’ajuster sa stratégie si elle ne correspond pas aux attentes des internautes. Pour cela, il existe un grand nombre d’outils à disposition des community manager.

Voilà les éléments primordiaux qui font à mes yeux un bon community manager. Je ne prétends pas tout connaître, mais si vous arrivez déjà à maîtriser ces 5 points, vous êtes sûrs de pouvoir gérer les social media de façon professionnelle !

En tout cas, ce métier est une réelle passion pour moi !

PS : Ne négligez pas les relations presse et publiques ! ;)

Sur ce, je vous souhaite à tous une magnifique fin d’année et tous mes meilleurs voeux pour 2013 !

Happy New Year 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s